LA RÉPUBLIQUE INDIVISIBLE. Atelier philo avec des élèves de CM1-CM2


Atelier philo avec des enfants de CM1-CM2.

Ce jour-là atelier de philosophie à l'école Emilie Brandt de Levallois Perret.

Nous commentons la charte de la laïcité. Mais voilà qu’une difficulté se présente dès les premiers mots : « la France est une République indivisible ».

- Qu’est-ce que ça veut dire une République indivisible ? demande un enfant.

- Si elle est indivisible, c’est qu’on ne peut pas la diviser, propose alors un autre enfant.

- Mais en quoi pourrait-elle donc se diviser ? je questionne à mon tour.

- En communautés : les catholiques d’un côté, les protestants de l’autre, les musulmans dans leur coin, dans un autre les juifs et dans un autre les athées.

- D’accord, mais qui pense que les humains aiment généralement se regrouper en fonction de leurs façons de vivre et de leurs croyances ?

Tous les enfants lèvent la main pour signifier que c’est bien le cas, les humains font souvent ainsi et qui se ressemble s’assemble.

- Pourquoi ?

- Parce que c’est rassurant d’être avec des gens qui pensent comme nous et qui vivent comme nous, ça nous valorise.

- Mais alors où est le problème de diviser la République ? N’est-on pas mieux chacun chez soi, chacun dans sa communauté, valorisé par ceux qui pensent comme nous ?

- Non, ça pose problème. - Pourquoi ?

- Parce que si on ne connaît pas d’autres communautés que la nôtre, on ne sait pas qu’on peut vivre et penser autrement.

- Et alors, c’est quoi le problème ?

- On ne peut pas apprendre.

- D’accord, mais il y a des apprentissages qui sont sans intérêt, quel est l’intérêt d’apprendre qu’il y a d’autres groupes qui font ou pensent autrement ?

- Ça nous donne un choix puisqu’on sait qu’il y a d’autres façons de faire ou de penser, on sait que sur certains points on n’est pas obligé de faire comme font ceux de notre groupe. On sait qu’il existe autre chose et on peut donc choisir : continuer avec la façon qu’on connaît bien ou en choisir une autre.

- Tu as un exemple ?

- Oui, dans certains pays on mange dans le même plat avec ses doigts. Si tu ne connais que la France, tu crois qu’on ne peut pas manger sans couteau et sans fourchette et alors si un jour tu n’en as pas, tu paniques. Mais si tu as vu qu’on peut très bien faire autrement, tu te dis que ce n’est pas grave et tu manges.

- D’accord on peut apprendre des autres, mais a-t-on besoin que la République ne se divise pas pour cela ? Je peux rester avec ceux de mon groupe et apprendre dans des livres qu’il y en a d’autres qui font autrement pour manger, pour se marier, pour dormir, pour passer le temps, pour s’aimer, pour s’amuser, pour apprendre et qui croient autre chose que moi.

- Oui on peut l'apprendre dans les livres, mais c’est différent quand tu rencontres quelqu’un d’un autre groupe que le tien, tu vois concrètement comment il fait pour vivre et puis aussi c’est possible de devenir ami avec lui.

- Donc si je comprends bien il faut empêcher que la République se divise même si c’est une tendance naturelle.

- Comment empêcher qu’elle se divise ?

La suite pour le prochain atelier philo.

Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus