SE CONNECTE-T-ON MIEUX AUX AUTRES PAR LA RAISON OU PAR L’ÉMOTION ?

C’est la question que nous avons posée lors d’un atelier philo improvisé cet été entre amis, voici quelque idées issues de ce dialogue, n’hésitez pas à ajouter les vôtres en commentaires. Hypothèse : on se connecte mieux aux autres par l’émotion car il y a quelque chose d’immédiat qui ne demande pas d’efforts, par exemple dans une fête, on se sent connecté aux autres par la joie. C’est par mon émotion que je me connecte immédiatement à l’émotion des autres. C’est par mon émotion que je sens qu’une personne est triste, qu’elle a peur, qu’elle est en colère ou joyeuse. Les émotions négatives, celles qui diminuent notre puissance d’agir aurait dit Spinoza, peuvent nous couper des autres. On s’enferme dans sa colère, sa tristesse, sa peur. Que faire lorsque l’on voit une personne prise dans une émotion qui la déconnecte ? Remarquons d'abord que souvent on ne prend pas en compte cette émotion, on la nie, parfois on la ridiculise (par exemple quand on dit à un garçon : ne pleure pas comme une fille ou à une fille tu es folle et hystérique), parfois on veut donner des conseils. Mais le mieux, c’est en fait d’accueillir l’émotion de la personne et souvent il n’y a rien à faire à part montrer qu’on est là. On se connecte alors par les émotions sans avoir besoin d’attitudes raisonnantes qui ne soulagent en rien les émotions négatives. Toutefois la raison pourra se déployer dans un deuxième temps, pourquoi cette tristesse ? Peut-on changer ses représentations pour être moins triste ? Conclusion de notre petit dialogue : on se connecte par les émotions mais la raison peut permettre de sortir des émotions négatives qui nous enferment et de faire vivre les émotions positives qui nous connectent comme la joie. Par exemple en amour qui est une passion joyeuse, passée l’euphorie du début, il faut ensuite mobiliser sa raison pour permettre à la joie de perdurer. Les amoureux, attentifs l’un à l’autre se rendent compte qu’ils n’ont pas les mêmes besoins. En dialoguant, en raisonnant, ils pourront peut-être s’accorder se comprendre et faire vivre l'émotion du début. Elle deviendra grâce à la raison, un sentiment plus solide et puissant.




La création d'Êve par Harmonia Rosales

Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square