Vidéos d'ateliers de pratique philo

 

 L'atelier de philosophie nous invite non seulement à lire et admirer les grands philosophes mais aussi à pratiquer la philosophie, à devenir nous-mêmes philosophes.

 

 

Que transmet-on ? Atelier à partir d'un conte soufi.

Le philosophe praticien travaille la pensée un peu comme un artiste travaille la matière. De même que le sculpteur utilise le burin pour donner une forme à la pierre, de même le philosophe utilise le questionnement pour donner une forme à la pensée. Par les questions qu’il pose, à l’instar de Socrate, il fait émerger des arguments, des concepts, des problèmes, des idées qui se mettent à vivre ou à revivre. 

Ce travail tout comme celui de l’artiste, implique de rencontrer ce qui résiste, car ce sont précisément les résistances qui permettent d’aboutir à une forme. Dans l'atelier de philosophie donc comme dans n'importe quel atelier, tout le monde travaille, on essaie des idées, souvent on se trompe, c’est la condition pour modifier, rectifier. 

Ceux qui attendent la perfection sont évidemment déçus puisqu’ici ce n’est pas l’œuvre parfaite et accomplie que l’on admire. Le travail sur les compétences philosophiques conduit donc aussi à adopter certaines attitudes : ne pas craindre l’erreur, accepter le jugement critique, s’engager dans ce qu’on fait.

Atelier de pratique philo, Flagey, 13 avril 2016

Qu'est-ce que la confiance en soi ?

Dans un atelier de pratique philosophique, il ne s'agit pas seulement de théoriser mais de vivre ce que nous pensons et de penser ce que nous vivons. Emerson parle de confiance en soi, alors avons-nous confiance en nous lorsque nous nous exprimons devant les autres? Lorsque nous pensons ne pas avoir compris ce qu'il dit? Lorsque nous nous portons à son secours pour l'aider à formuler son propos?


Le texte du philosophe que nous avons commenté : 

"Ce que je dois faire est tout ce qui me concerne, non pas ce que pensent les gens. Cette règle également ardue dans la vie pratique et la vie intellectuelle peut servir à mesurer toute la différence entre la grandeur et la bassesse. Elle est d'autant plus ardue que vous trouverez toujours des gens pour penser qu'ils savent ce qu'est votre devoir mieux que vous ne le savez vous-même. Il est facile étant dans le monde, de vivre selon l'opinion du monde ; il est facile dans la solitude, de vivre selon la nôtre, mais il a de la grandeur, celui qui au milieu de la foule garde avec une suavité parfaite l'indépendance de la solitude." Emerson, La confiance en soi

Atelier par visioconférence, 11 octobre 2015

Sommes-nous impuissants sans la raison?

Atelier par visio conférence, lecture de Spinoza (lire le texte de l'Ethique que nous avons commenté).

 

La première moitié de l'atelier a été consacrée à l'interprétation du texte.

Faut-il se donner des principes quand nous sommes impuissants à comprendre les causes de nos émotions?

 

A partir de la minute 48, la deuxième partie de l'atelier, a été centrée sur une réflexion mettant en écho les idées de Spinoza et les situations particulières que nous vivons.

Une personne qui vit l'expérience douloureuse de la perte d'un être cher doit-elle se donner comme principe d'aller voir des films dramatiques?

 

 

Atelier par visioconférence du 4 janvier 2015

Pourquoi Dieu créa-t-il la femme?

Ce jour là à la brasserie de l'Hermitage à Besançon, nous avons commenté un texte du Talmud sur la création de la femme (lire le texte)

Tous les textes peuvent être interprétés avec les outils de la pratique philosophique.

Celui-ci a suscité quelques émois tant du côté des croyants qui trouvaient que nous prenions un peu trop de liberté avec les écrits sacrés que du côté des athées qui ne voyaient vraiment pas l'intérêt de se pencher sur une telle question, absurde a priori selon eux. Pourtant certains se sont prêtés à cet étrange exercice : penser ce qu'on ne pense pas habituellement, se donner grâce aux autres, cette possibilité d'assouplir son esprit.

 

Atelier de pratique philo, Besançon, Brasserie de l'Hermitage, 17 mars 2014

 Brasserie de la Poste, Pontarlier,

Dans un premier temps je présente la pratique philosophique

Puis l'atelier est consacré à l'interprétation d'un conte soufi extrait du livre d'Oscar Brénifier et Isabelle Millon. (lire le texte)

Les participants ne souhaitaient pas être filmés, je ne suis pas vidéaste...gros plan sur ma figure...

Atelier de pratique philo, brasserie de la Poste, Pontalier 8 janvier 2014

Un cours de philosophie coopératif sur la Généalogie de la Morale de Nietzsche, animé par Fabrice Jan et Hugo Pourcelot élèves de terminale au lycée Xavier Marmier. Mars 2013. La première partie de l'année, j'anime moi-même les cours. Nous travaillons les attitudes en début d'année  afin de donner du sens à ce qui se passe en classe. Puis une fois que les lycéens ont compris les enjeux du travail philosophique, je forme les élèves à utiliser les outils et à animer eux-mêmes.

Cours de philo coopératif , mars 2013.

  • facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus