Les présupposés

Enjeu de l’exercice :

 

Nous sommes généralement habités par un certain nombre de convictions dont nous avons plus ou moins conscience. Sur certains sujets sensibles (ex : la politique, la religion, l’écologie, le féminisme, les questions de mœurs, etc) nous avons des idées arrêtées que nous ne pensons pas à questionner tant elles nous semblent évidentes. Ces opinions font partie d’un schéma de représentation que nous avons construit au fil du temps à partir des diverses influences que nous avons subies. Nous les avons adoptées généralement sans trop savoir pourquoi, elles sont devenues des habitudes. Or ces opinions qui s’expriment sous la forme de propositions affirmatives s’appuient elles-mêmes sur un certain nombre de présupposés qu’il est intéressant de mettre au jour afin de mieux connaitre les fondations de notre pensée et de l’examiner.

 

Un présupposé est une affirmation impliquée par une proposition, et sans laquelle elle ne pourrait être valide.

 

L’analyse des présupposés qui fait partie des compétences philosophiques, consiste à mettre au jour les différents présupposés sur lesquels s’appuient nos opinions afin d’en prendre conscience, d’être en mesure de les questionner, de les problématiser et d’en montrer les limites. Au final cet exercice permet de gagner une certaine souplesse dans la réflexion : lorsque nous sommes conscient des limites de notre positionnement, nous pouvons en changer, nous pouvons le maintenir tout en ayant conscience qu’il existe d’autres voies.

 

Savoir repérer les présupposés dans une question ou une affirmation  est en outre une compétence indispensable au philosophe praticien qui est alors en mesure comprendre le schéma de représentation de la personne qui les formule lors d'une consultation ou d'un atelier.

 

Pour en savoir plus sur les présupposés consulter le site de mon collègue François Brooks

Vous  voulez exercer vos compétences philosophiques, n'hésitez pas à répondre (dans l'espace commentaires) aux exercices suivants. Efforcez-vous d'être clair et synthétique et de prendre en charge ce qui vous est proposé.

1° Analyse des présupposés d'une question :

 

Pourquoi avons-nous peur d'être bête?

 

Analyser les présupposés de la question. 

 

 

 

 

 

 

2°Dégager les présupposés de vos idées :

 

  • Notez une idée qui vous tient à coeur.​

 

  • Notez tous les présupposés que vous trouvez dans l'idée que vous venez de noter.

 

 

  • ​Formulez les questions philosophiques auxquelles répondent ces présupposés.

 

 

 

Remarque : nous avons généralement des opinions que nous avons adoptées sans savoir d'où elles viennent. Nous les répétons par habitude. Prendre conscience de nos présupposés et des questions auxquels ils répondent permet de ne pas s'enfermer dans un cadre rigide. et de prendre conscience qu' il y a d'autres façons que la nôtre de répondre à ces questions. 

 

 

  • facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus