Argumentation

1°) Exercices écrits d’argumentation à partir de questions. Le travail remis par la personne en formation est évalué par le phiosophe praticien. Un retour est proposé, les principales difficultés d'argumentation et de logique sont reprises.

 

2°) Analyse des princiaux problèmes argumentatifs : fausse évidence, argument indifférencié, généralisation abusive, absence d'argument, réponse subjective, etc. Exercices sur des compétences spécifiques : conceptualisation, critique interne, problématisation, exemplification, synthèse, analyse.

 

3°) Participation aux ateliers en présentiel ou par visioconférence.

 

4°) Evaluation de l’argumentation produite par une tierce personne : apprentissage de l'écoute de l'autre et de la critique.

 

Le raisonnement argumentatif et la logique n'ont pas toujours bonne presse. On comprend pourquoi : ils ne laissent pas de place à l'expression de la subjectivité. Pourtant, nous avons besoin, pour nous construire, de nous confronter à des limites. La liberté, ce n'est pas penser et exprimer tout ce que nous voulons quand nous le voulons car alors nous devenons prisonniers de nous-mêmes.

C'est en observant comment nous trichons souvent avec la logique que nous pouvons prendre conscience de ce que nous fuyons pour mieux l'affronter au lieu de l'éviter. Ce travail n'exclut pas d'ailleurs, un mode d'expression plus ouvert comme dans la poésie par exemple. L'important étant de distinguer ces différents champs de développement de la pensée afin de s'y épanouir.

Please reload

  • facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus