Lecture de textes

1°) Analyse de textes de philosophes issus de la tradition occidentale mais aussi de contes philosophique d'Asie ou du Moyen Orient. 

Ces textes constituent une base pour un dialogue entre l'auteur, la personne en formation et le philosophe consultant. 

Accompagnés de questions ils peuvent aussi être travaillés à l'écrit par la personne en formation.

 

2°) Lecture suivie d'une oeuvre. Etude complète ou partielle d'un ouvrage de la tradition philosophique : afin d'en dégager les idées générales, les concepts principaux, les problématiques. Des exercices pratiques sont ensuite établis afin que la théorie débouche sur la pratique, que ce qu'on lit  soit en lien avec ce qu'on vit.

 

3°) Participation à des ateliers collectifs de lecture de textes philosophique en présentiel ou par visioconférence.

 

 

On peut lire passivement pour ne pas vivre. On peut lire pour fuir, pour se réfugier et se mettre à l'abri d'une réalité jugée trop difficile. On peut lire aussi pour prendre le temps de questionner, pour se mettre en retrait, pour ne plus se perdre et s'éparpiller dans l'urgence, pour mieux agir et assumer.

C'est à cette forme de lecture active, une lecture qui questionne, critique et aide à se décentrer, qu'invite la pratique philosophique.

Please reload

  • facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus